log
  ACCUEIL    EXPLICATIONS    INSTALLATIONS    INFORMATIONS    ACTIONS  
        2. Type " verrière "



Installations en détails
  1 La vente du surplus
 ≈ 2 Type " verrière "
 ≈ 3 L'autonomie multi-énergie
 ≈ 4 La pose à l'horizontale
 ≈ 5 Le photovoltaïque plutôt
que le thermique

 ≈ 6 Comparaison consommation, production
 ≈ 7 La mise en location
de la maison

 ≈ 8 Les gestes du quotidien

Autres catégories
Mairie de Valenciennes
Lycée saint Louis
Motivation
Contact
Plan


     
Document fait avec Nvu
Mars 2009 chez Mr Hernigou : 900 Wc
Rénovant une habitation mitoyenne type 1930, nous souhaitions, en parallèle du développement d’une activité professionnelle dans l’utilisation rationnelle de l’énergie et les énergies renouvelables, mettre en œuvre quelques travaux correspondant à nos préoccupations : isolation au chanvre, poêle à bois, régulation de chauffage… Notre maison assez sombre nécessitait fréquemment un éclairage artificiel et disposait, sur une partie, d’une toiture en fibro-ciment (peu isolée en sous face).
Le parti pris a été d’identifier une possibilité d’apporter une modification architecturale basé sur 3 critères : meilleure isolation que précédemment, confort en luminosité naturelle, production d’énergie. Il s’agit donc d’un compromis. L’investissement pour une fonction photovoltaïque a ainsi été, en partie, dilué dans les travaux de la rénovation de la toiture qui étaient à faire.
L’installation photovoltaïque de type « verrière » est réalisée avec des modules en double vitrage semi transparents et photovoltaïque amorphe ASI. L’installation fait office de verrière et permet en même temps de produire de l’électricité. 12 modules sont installées pour une puissance totale de 0,9 kWc.
L’épaisseur des modules, avec trois vitrages, est de 33 mm avec lame d'argon (coefficient de transmission thermique de 1,2 W/m².K).
Le comportement des modules en été (restitution limitée à 10% de la chaleur captée) comme en hiver (bonne isolation) est très agréable.
Une solution en technologie cristalline aurait été plus intéressante en production mais ce serait avérée moins intégrée (opacité des cellules) et peu de fabricants fournissent des produits standardisés certifiés (généralement sur-mesure).
Avec cet ensemble de solutions, la consommation annuelle du ménage (avec activité professionnelle quotidienne) ne dépasse guère 120 kWhep/m²/an* tout usage confondu (température de consigne suivant heure de 17°C à 19°C). Après ces améliorations, le passage en abonnement électrique chez un fournisseur « d’énergies renouvelables» était naturel.
Vous pouvez retrouver l’installation sur internet aux liens suivants :
http://pvfr.dyndns.org/#15



Panneaux : 12 modules Schott amorphe - Asithru-3-IO.PAN (intégrés) Surface 27 m2
Exposition : 15°/Sud  Pente 10°
Onduleur : Fronius - IG 15 El.
Production annuelle attendue : 800 kWh.
Tarif d'achat 2009 par obligation d’achat : 0,60 euro / kWh
CO2 évité dans l'atmosphère sur 30 ans : 17 tonnes