Il existe plusieurs modèles économiques possibles pour rentabiliser une installation photovoltaïque :

  • Dans le cas d’un contrat de vente de la totalité, l’intégralité de l’énergie produite (environ 3000 kWh/an pour 3 kWc avec une bonne exposition) est vendue à l’Agence d’Obligation d’Achat. Une fois votre contrat signé, votre tarif est garanti pendant 20 ans.
    Pour tout nouveau contrat, il est important de vérifier le tarif d’OA en vigueur. En effet, il est réajusté, chaque trimestre, en fonction de l’évolution des coûts de fabrication et d’installation des panneaux photovoltaïques. Pour le 2ème trimestre 2022, il est fixé à 0.1814€/kWh pour une installation de 3kWc maximum de puissance.
  • Il est aussi possible d’opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus. Le dispositif comporte actuellement une prime à l’investissement, en fonction de la puissance installée. Cette prime est revue chaque trimestre. Pour le 2eme trimestre 2022, elle est fixée à 390€/kWc pour une centrale de 3kWc maximum. L’électricité, non autoconsommée, peut être vendue à un tarif garanti pendant 20 ans.
    Une installation en autoconsommation nécessite une bonne étude des consommations du foyer, afin d’autoconsommer le plus possible !
  • Il est également possible d’opter pour l’autoconsommation totale sans revente du surplus. Cette option est notamment utilisée pour les installations non connectée au réseau électrique. Un système de stockage d’électricité est souvent nécessaire.

Les modèles où l’électricité est vendue sont régis par un arrêté tarifaire national : Arrêté S21.

Plus de précisions concernant les tarifs d’achat sur le site de l’association Hespul

L’autoconsommation

Nous souhaitons tous autoconsommer son énergie produite. Mais pour y parvenir, il faut se poser les bonnes questions :

  • Combien d’énergie je consomme en journée et avec quels appareils électriques ?
    VMC, réfrigérateurs, congélateurs veilles, fonctionnent en continu. Ce sont ces équipements qui vont déterminer la base de consommation qui pourrait être couverte par la production solaire.
    Plaques de cuisson et four électriques, machine à laver sont quant à eux des équipements qui vont constituer les pointes. Ils peuvent pour certains être programmés au moment du pique de production solaire tandis que d’autres non.
  • Quelle est mon mode vie et mon occupation sur l’année ?
    Le rythme de vie des occupants du foyer et leur présence ou non en journée, les week-end et vacances vont influencer inévitablement sur le potentiel en autoconsommation et donc le dimensionnement de votre installation.

La moyenne constatée d’autoconsommation avec une puissance de 3 kWc varie entre 20 et 40% et plus vous autoconsommez, plus vous faites des économies (en euros et non pas en kWh, la meilleure énergie c’est celle que l’on ne consomme pas !) sur votre facture d’électricité.

Définition du taux d’autoconsommation : Quantité d’énergie autoconsommée/quantité d’énergie produite par la centrale photovoltaïque

Définition du taux d’autoproduction : Quantité d’énergie autoconsommée/quantité d’énergie consommée totale

Pour être à 100% en autoconsommation, la puissance doit être comprise entre 0,3 et 0,5 kWc soit 1 ou 2 panneaux solaires photovoltaïques. (Et par conséquent votre autoproduction sera donc, quant à elle, très faible.)

Le bon dimensionnement

Avant de dimensionner votre installation c’est le moment de penser à réduire ses consommations : renouvellement d’appareil vétuste par des plus économes, écogestes pour supprimer des veilles, suppression de certains usages etc…pour en savoir plus et passer à l’action
Je peux aussi changer mon comportement et mes habitudes : réduction des consommations, meilleure isolation, plus d’infos… Je peux aussi programmer certains équipements électriques en journée quand il y a du soleil plutôt que pendant la nuit.

Le temps de retour d’une installation varie entre 12 et 17 ans. Avec l’augmentation à venir du coût de l’électricité, ce temps de retour peut diminuer. La durée des capteurs étant de plus de 30 ans, on peut estimer que le rendement de l’investissement est d’au moins 2% par an.

Modèle en vente totale

Ce modèle économique ne prévoit aucune autoconsommation d’un point de vue économique. Evidemment, l’électron allant au plus simple, l’énergie produite par vos panneaux sera consommée chez vous en priorité.
Régie par un Arrêté tarifaire, l’entièreté de la production électrique des panneaux est revendue à un tarif d’achat fixé pour 20 ans. Ce tarif est défini en fonction de la puissance de la centrale photovoltaïque, à la date de dépôt complet de demande de raccordement. Plus d’info sur le raccordement
Le raccordement en vente de totalité impose un compteur différent pour l’injection, donc un coût de raccordement à prévoir.

Important : pour bénéficier des avantages de l’arrêté tarifaire, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Puissance installée≤ 3kWc≤ 9 kWc≤ 36 kWc≤ 100 kWc
Tarif de vente (c€/kWh)18,1415,4211,159,69
Tarifs fixés pour le 1er trimestre 2022

Ce modèle économique permet une précision du temps de retour sur investissement, et ne dépend pas des consommations du propriétaire. Après les 20 années de vente, les panneaux auront été amorti, et vous pourrez autoconsommer, ou rejoindre une opération d’autoconsommation collective, par exemple.

Modèle en autoconsommation avec revente du surplus

L’autoconsommation avec revente du surplus est régie par le même arrêté tarifaire S21. Les panneaux sont branchés sur votre réseau intérieur, et le décompte de l’électricité injecté sur le réseau public se fait par le compteur Linky. Aucun coût de raccordement est à prévoir normalement, sauf cas particuliers. Les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE.

Une prime à l’autoconsommation fixée en fonction de la puissance installée vous est versé sur les 5 premières années de production. Le tarif de vente du surplus non autoconsommé d’électricité dépend de la puissance installé également :

Puissance installée≤ 3kWc≤ 9 kWc≤ 36 kWc≤ 100 kWc
Tarif de vente (c€/kWh)101066
Prime à l’investissement (€/Wc) répartie sur 5 ans0,390,290,160,08
Tarifs fixés pour le 1er trimestre 2022

Pour une centrale de 3kWc à 40% d’autoproduction : prime de 0,39*3000=1 170€ (234€ sur 5 ans), auquel s’ajoute la vente du surplus (60% x 2 800kWh x 10c€ = 168€/an

Le temps de retour sur investissement dépend beaucoup des consommations électriques. Un taux d’autoconsommation élevé permet un temps de retour plus rapide.

(a rédiger : imposition des revenus pour une centrale > 3kWc en vente de totalité et du surplus)

Autoconsommation sans vente du surplus

Vous pouvez faire le choix de ne pas vendre votre électricité et de poser vous-même votre installation avec des kits vendus en ligne.

Une étude réalisée par les Arts et Métiers dans le cadre d’APC2020 nous propose un graphique de l’autoconsommation chez les particuliers.

La ligne rouge représente le taux d’autoconsommation en fonction du nombre de panneaux installés.
Pour 1 panneau de 300Wc, le taux d’autoconsommation est de 100%.
Pour 2 panneaux de 600Wc, il sera de 90%. 10% de la production des panneaux ne sera pas consommée sur place.

  • La partie excédentaire de l’électricité produite étant envoyée dans le réseau sans être vendue, il convient de ne pas surdimensionner l’équipement par rapport à votre consommation de base.
  • D’un point de vue pratique, une installation photovoltaïque est optimisée lorsque les capteurs sont orientés vers le sud entre SE et SO avec une inclinaison de 0° à 90° (30° est préférable) et un minimum d’ombres. 
  • En cas d’installation en toiture il faut faire une déclaration de travaux à la Mairie de votre domicile. Vous pouvez installer les panneaux vous-même.
  • En cas de coupure de courant, votre kit est découplé et ne produira pas d’électricité.

Les démarches administratives sont les mêmes : déclaration d’urbanisme à faire.
Pour une opération d’autoconsommation totale, il n’y a pas de demande de raccordement à réaliser, mais il faut faire une déclaration à ENEDIS et signer une convention d’autoconsommation, joindre le certificat de conformité du micro-onduleur aux normes exigées par ENEDIS et informer votre assureur.