Diffusé le dimanche 6 décembre 2021, ce n’est pas le premier documentaire à charge, et sûrement pas le dernier, mais nous souhaitons réagir à notre échelle… Nous vous avons listé quelques “arguments” présents dans ce reportage, et notre avis.
N’oublions pas que les besoins en électricité sont de plus en plus importants, et qu’il faut aujourd’hui trouver des moyens de production pour y répondre tout en évitant le charbon !

Un argument, une réponse….

“Des forets dans les Landes sont rasées pour l’implantation de grandes centrales au sol”

L’association s’est toujours opposée au développement des centrales solaires au sol sur des terres agricoles ou forestières car il existe d’autres alternatives mais malheureusement soutenues insuffisamment par les différents gouvernements depuis 2010. Nous nous opposons à la déforestation, de tout type, et particulièrement si l’objectif est de poser des centrales photovoltaïques. D’anciennes friches industrielles aux sols pollués représentent, au cas par cas, autant de sites plus appropriés pour le déploiement des ENR au sol.

La politique de soutien du PV des différents gouvernements avec la mise en place des appels d’offres ne fait que favoriser ce type de projet avec du matériel asiatique et de la main d’œuvre étrangère à bas coût. Le PV résidentiel est beaucoup plus créateur d’emploi et surtout local.
Les toitures des bâtiments existants sont à exploiter au maximum ! Le Schéma Régional Climat Air Énergie a même démontré que les surfaces artificialisées et les toitures existantes étaient suffisantes pour atteindre les objectifs de développement du solaire.

“Les ENR ont un bilan carbone important !”

Le documentaire sur M6 critique le bilan carbone sans prendre en considération le cycle complet de production et ne cite pas l’étude, plus que sérieuse, de l’ADEME qui démontre que le PV est une source d’énergie parmi les plus performantes en émission de CO2/kWh. On en a déjà parlé

La production de polysilicium est émettrice de carbone (141 kg eCO2/kg en Chine, 87 kg eCO2/kg en Allemagne). Près de 70 % des émissions de gaz à effet de serre générées par une installation photovoltaïque proviendraient de la phase de production de polysilicium en raison de sa très forte consommation d’électricité. Le contenu carbone d’un panneau photovoltaïque est donc directement dépendant du mix électrique utilisé pour produire le polysilicium.
Nous conseillons d’étudier l’origine des matériaux pour chaque projet solaire.
Plus d’info sur le silicium

“La filière photovoltaïque est responsable de l’accident chimique du 20 aout 2020 de l’entreprise Tianjiayi Chemical”

L’accident industriel est grave. Tianjiayi Chemical est une entreprise qui produit principalement des engrais chimiques, notamment de l’anisole (hautement inflammable).

“80% des modules photovoltaïques viennent de Chine, l’économie sort du pays”

Les décisions politiques françaises des années 2010 ont sonné le glas de tout développement des entreprises françaises. A cette époque, seulement un tiers des panneaux provenait de Chine. Aujourd’hui, la Chine a pris le monopole de la production de cellules photovoltaïques, mais nous militons toujours pour relocaliser cette industrie.
Les importations françaises de biens chinois ont progressé en 2020 de +6% pour atteindre 56,4 Md€.
On y retrouve des importations :

  • Ordinateurs : 5,7 Md€ soit 10%
  • Articles d’habillements : 5,1 Md€ soit 9%
  • Matériel électronique : 3,9 Md€ soit 7%
  • Articles de sports et jouets : 2,5 Md€ 4,4%
  • Matériel photovoltaïque : 0,23 Md€ soit 0,4%

Autant dire que l’argument perd de son impact si l’on relativise…

“La grande partie du silicium nécessaire à la fabrication de panneaux vient du Xinjiang, et exploite la communauté Ouïghour”

Si vous prenez du polysilicium du Xinjiang, impossible d’avoir la certification” tranche Gisèle Bovo, responsable Qualité et Certification. Pour BFM Business, Certisolis a résumé l’origine du polysilicium dans les quelques 220 dossiers de candidature de la tranche d’appels d’offres actuelle (qui court de 2017 à 2021). 2,3% du silicium provient du Xinjiang.

Origine du polysilicium pour les appels d’offres publiques en France (CRE4) ©Certisolis

En 2019, les cellules solaires représentent 18% de la consommation mondiale de silicium métal. L’usage du silicium métal est surtout pour les alliages aluminium (43%), pus les silicones et silanes (37%).
Nous dénonçons fermement l’exploitation de la communauté Ouïghour ! Mais la charge est une nouvelle fois déplacée, et c’est surtout l’industrie textile qui est concernée.

“Les panneaux solaires risquent de finir, ou on peut craindre qu’ils finissent comme les déchets électroniques, dans des décharges comme au Ghana”

La filière photovoltaïque française a été initialement structurée en prenant en compte le recyclage avec la création de Soren (anciennement PV-Cycle). Soren est l’éco-organisme agréé par les pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques usagés en France. Les panneaux sont valorisés à 94% en moyenne.

Les panneaux sont séparés de leur cadre aluminium et de leur boitier de jonction, puis broyés afin d’obtenir des fractions, qui sont ensuite triées à l’aide de différentes méthodes (vibration, tamisage, courant de Foucault, tri optique…). Les matières premières secondaires peuvent être utilisées pour de nouveaux usages. La filière recyclage s’agrandit

“Pour contourner la loi et installer des panneaux sur des terres agricoles, des centrales sont installées sur des hangars vides”

Un hangar neuf n’est pas forcément utilisé immédiatement et la saisonnalité engendre une occupation variable de ce type de bâtiment

Ce reportage très à charge ne propose pas de solution pour réduire les émissions de CO2 et conserver nos niveaux de vie actuels. Si nous agissons avant toutes choses sur nos consommations, les centrales de production seront moins nombreuses !

Il n’existe pas d’énergie neutre en émission de CO2, et la solution du nucléaire pose d’autres problèmes… Mais nous pourrions également faire un documentaire à charge sur l’extraction de l’uranium. Articles pour en savoir plus : lemonde.fr et réseau SDN

D’autres réponses aux clichés comme la durée des vies des panneaux solaires sur notre page : Arguments et pédagogie en faveur du photovoltaïque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *