Jean-François Carenco, président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a critiqué le retard pris dans le développement des énergies renouvelables.

Le développement des énergies renouvelables, et notamment celui du photovoltaïque, a du retard par rapport aux objectifs nationaux. Les oppositions sont nombreuses, mais ce qui revient souvent, ce sont les idées reçues…!

“Je pense qu’on n’aurait pas de crise (ndlr, hausse des prix des énergies) si on avait 3 GigaWatts de plus”

source

Quels sont les objectifs nationaux ?

La Programmation Pluriannuelle de l’énergie (PPE) fixe des objectifs à court et moyen terme pour le développement des énergies renouvelables du pays. Le deuxième PPE a été établi en 2020, en complément du Schéma National Bas-Carbone, et de la Loi Énergie Climat de 2019.

Objectifs du PPE et tendances actuelles

Des objectifs de puissance photovoltaïque ont été fixés en 2015, 2019, 2023 et 2028 (courbe bleue).
En rouge, la courbe actuelle de développement du photovoltaïque, et son évolution si la tendance reste la même.

Le retard est déjà grand, et si la tendance nationale ne change pas immédiatement, il sera immense ! Chacun peut agir a son niveau.

Et en région ?

Le SRADDET, c’est le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires : démarré en 2020, il rend les enjeux plus lisibles avec une approche plus intégrée de l’aménagement.

Ce schéma s’inscrit à moyen et long terme et vise à améliorer le quotidien des habitants en termes d’emplois, de services, de mobilités, de numérique, de cadre de vie… C’est un axe à suivre pour la mise en place des PCAET, PLUI, Chartes des PNR, SCoT, ou PDU.

Objectif 31 du SRADDET

L’objectif en terme de développement du photovoltaïque est défini à 2000 MWc début 2031, en partant de la puissance déjà posée en 2019 (152 MWc).

Objectif du SRADDET en région

Avec une belle année 2021 en terme de déploiement du photovoltaïque, les ambitions du SRADDET sont atteignables. Maintenir le rythme est important, car le développement doit s’accélérer de 24% par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.